Football : À la découverte de la Super League Suisse

18 août 2021

Par rapport à d’autres championnats d’Europe, le championnat suisse est très peu mis en valeur par les médias. Il n’est diffusé sur aucune chaine française et ne fait pas l’objet d’une bonne médiatisation comme tant d’autres. Pourtant, ce championnat ne peut être pris à la légère.
Bien que très loin des niveaux les plus élevés d’Europe, il présente des atouts très intéressants qui méritent d’être mis en avant. Si vous êtes un passionné des championnats de football, vous devez absolument connaitre la Super League Suisse. De grands joueurs ont fait leur début en Super League et font partie aujourd’hui des grands clubs d’Europe.

De nombreuses rencontres entre les clubs
La Super League Suisse se présente comme l’équivalent de la première division. Il ne rassemble donc que 10 clubs professionnels qui devront s’affronter à plusieurs reprises et s’imposer pendant la saison. Ainsi, les clubs se rencontrent 4 fois au cours de la saison, soit 2 fois à domicile et 2 fois à l’extérieur. Le championnat suisse se déroule alors en 36 jours.
Le club qui le remportera pourra participer au 2e tour préliminaire de la Ligue des Champions tandis que le second disputera le 3e tour de la Ligue Europa. Le 3e vainqueur jouera le 2e tour de l’Europa League et le 4e rejoindra le premier tour de qualification de ce championnat. Le 9e devra quant à lui disputer les barrages assurer son maintien. En revanche, le dernier club sera inéluctablement écarté.
Il faut savoir que la Super League Suisse est classée 17e dans le classement UEFA. Ces dernières années n’ont pas été favorables pour elle. Le FC Bâle fait partie des meilleurs clubs de Suisse au sein du classement de l’UEFA. Il se retrouve aujourd’hui au 24e rang.

Des matchs qui attirent les paris
Les paris sportif suisse sont en pleine expansion. Beaucoup d’amateurs de football ou d’autres sports n’hésitent pas à parier sur les matchs du championnat. Beaucoup se sont fait des fortunes rien qu’en misant sur le football ou encore le tennis. Actuellement outre le football, c’est l’US OPEN qui attire le plus de pari en Suisse.

Différentes équipes avec différents styles
Le club qui présente le plus de titres au sein de la Super League Suisse est le Grasshopper Club Zurich avec près de 27 conquêtes. Le FC Bâle ne se démarque qu’avec 20 conquêtes tandis que la Servette Genève enregistre 17 conquêtes. Le titre de champion est conservé par les Young Boys de Berne depuis déjà 3 saisons environ. La grande rivalité entre Grasshopper Club Zurich et le FC Zurich donne généralement naissance à un derby mémorable de Super League.
Il faut savoir que les équipes du championnat suisse possèdent des styles de jeu qui diffèrent en fonction de la région. En ce sens, les clubs de Suisse germanophone présentent les mêmes particularités que ceux de Bundesliga. En effet, les équipes qui y sont basées affichent un style de jeu assez offensif et donnent tout ce qu’ils ont durant les rencontres. C’est le cas par exemple du Grasshopper Club Zurich, du FC Zurich, FC Bâle ou encore des Young Boys de Berne.
Pour ce qui est de la Suisse romande, elle se caractérise par des équipes particulièrement techniques. Leur jeu présente des similitudes avec la ligue 1. C’est le cas des équipes comme le FC Sion ou la Servette Genève.
La Suisse italienne quant à elle possède des clubs présentant des similitudes avec la série A. C’est le cas par exemple de Lugano qui privilégie une grosse défense.
Ainsi, la Super League Suisse reprend non seulement les caractéristiques de la série A, de la ligue 1 et du Bundesliga dans un niveau bien moins élevé, mais tout aussi intéressant.

Un championnat pour les grands joueurs
Le championnat suisse a également permis à bon nombre de joueurs de se révéler et de se faire transférer ailleurs pour se perfectionner. C’est le cas par exemple du grand joueur Mohamed Salah. Le joueur égyptien a joué 2 ans au sein du FC Bâle et s’est démarqué avec 20 buts durant les 79 confrontations. C’est en effet durant la Super League Suisse que ce joueur a pu se faire remarquer aux yeux de l’Europe. Grâce à ses exploits, Mohammed Salah a été transféré dans le club de Chelsea pour une somme de 16,5 millions d’euros. Il passa par la Fiorentina et l’AS Roma pour ensuite se retrouver dans le club de Liverpool en 2017 pour une somme de 42 millions d’euros.
Un autre actuel de Liverpool a aussi débuté sa carrière en championnat suisse avec le FC Bâle. Il s’agit de Xherdan Shaqiri, qui a passé 10 ans au sein du club suisse avec 130 matches et 3 saisons en championnat suisse. Ses prouesses lui ont permis de se démarquer puis de se faire transférer en Bayern Munich pour 11,8 millions d’euros puis à l’inter Milan et à Stoke City pour enfin se retrouver aujourd’hui en Liverpool depuis 2018.





Dans la même rubrique