Roland Svédin Sohounhloué, basketteur à Aspac Bbc : « Notre génération est pratiquement sacrifiée… »

Patrice SOKEGBE 12 mai 2021

Roland Svédin Sohounhloué est Basketteur dans l’équipe Professionnelle de l’Association Sportive du Port autonome de Cotonou depuis 2015. Analyste Informatique et Programmeur, le meneur de jeu de l’un des clubs de basketball les plus titrés au Bénin, a, dans une interview, fait un tour d’horizon sur son parcours sportif. Aussi, le joueur a-t-il fustigé l’absence d’un programme dynamique de promotion des jeunes joueurs vers les clubs étrangers.

Depuis tout petit, vous avez émerveillé l’univers de la balle au panier au Bénin. Pouvez-vous nous décrire votre parcours sportif ?
J’ai commencé le Basketball depuis la classe de 4è dans une petite ville du Mono (Lokossa) ; une ville où ce Sport n’a aucun impact d’ailleurs. J’y suis resté jusqu’à mon Bac avant de rejoindre Cotonou pour continuer les études et là, j’ai réellement découvert qu’il y avait mieux que ce qu’on faisait à Lokossa. C’est vrai qu’on participait aux championnats scolaires mais on n’allait pas trop loin et quelques fois, je participais à des camps de Basket (Promo 2000, le Camp de l’américain John Bloc dans le temps) à Cotonou et Porto-Novo mais plus rien d’intéressant après…Dès ma première année à l’université, j’avais intégré l’équipe de l’UAC qui était en deuxième division avec Galaxy Bbc - Shooting Star… j’ai juste fait une saison puis le Coach Parfait Tomo Abaga (Coach Tommy) de Galaxy m’a récupéré et c’est là que j’ai vraiment commencé par rêver Basketball. Il avait fait un planning d’entrainement individuel avec moi et avec le suivi qu’il y mettait, mon niveau de jeu devenait impressionnant, disait-il. Tout allait bien quand le coach a dû rentrer dans son pays et ma courte aventure à Galaxy s’était arrêtée puisque j’ai dû rejoindre le Coach Peter à l’Aspac, une Formidable équipe qui m’a permis de me forger un mental, non seulement en tant que basketteur mais surtout en tant qu’Homme.

Aujourd’hui, vous jouez pour l’Association sportive du Port autonome de Cotonou (Aspac). Depuis quand êtes-vous là ?
Je joue à l’Aspac depuis 2015

Pourquoi avez-vous souhaité intégrer cette équipe ?
J’ai souhaité intégré cette équipe pour plusieurs raisons. La Meilleure équipe du Bénin avec les meilleurs joueurs …tous des aînés donc je me suis dit que j’allais vite gagner en maturité et surtout en expérience, hormis le fait qu’à la fin du mois, il y a des émoluments qui faisaient beaucoup de bien…(rire).

Covid-19 oblige, vous avez eu une saison morte. Cela n’a-t-il pas eu des répercussions sur votre performance actuelle ?
Eh oui ! la saison morte due à la Covid-19 n’a fait du bien à personne, vous l’auriez constaté sur la plupart des joueurs. Moi personnellement j’avais pris quelques kilos que je peine à éliminer jusqu’à maintenant…Pas facile puisqu’il ne fallait pas forcer pendant la présaison au risque d’accumuler des blessures. Mais j’y travaille chaque jour personnellement et avec mes encadreurs pour ramener mon organisme au top de sa forme afin de donner le meilleurs de moi pendant le reste du championnat.

Quelle est votre plus belle victoire avec Aspac ?
Ma plus Belle Victoire …c’est vrai qu’il y en a eu assez mais celle qui m’a le plus marqué était la finale du Championnat 2018-2019 contre ELAN BBC si je ne me trompe pas bien sûr. Cette finale m’a vraiment prouvé qu’une équipe est comme une famille (Tous unis et déterminés pour un même objectif). On y avait tous cru…et on y était parvenus.

Quelles sont vos ambitions dans les 5 années à venir ?
Dans 5 ans, je me vois dans la concrétisation de mon projet le plus cher. Celui de créer une académie de basketball, de faire la promotion du basketball béninois en priorisant la vraie formation à la base, mais surtout impliquer les zones de notre pays qui n’ont pas encore été impactées.

Votre style de jeu séduisait plus d’un, et beaucoup vous imaginaient dans un championnat étranger. Aujourd’hui, vous voilà toujours au Bénin ? Est-ce un choix ? Qu’est-ce qui n’a pas marché ?
Un choix, bien sûr ! Arrivés à une certaine étape de la vie, nous, jeunes devons considérer tous les paramètres ; les faits passés et même ce qui se passe autour de nous actuellement afin de prendre des décisions objectives pour notre vie. J’ai fait des études, j’ai eu des diplômes et je mène plusieurs activités professionnelles. Donc comme je le dis aux collègues, notre génération est pratiquement sacrifiée, et c’est à nous de tout faire pour que nos jeunes frères ne viennent pas subir la même chose que nous.

Est-ce que votre performance actuelle vous permet encore de rêver plus grand ?
J’avoue que je ne suis pas trop fier de ma manière de jouer actuellement…ceux qui me connaissent, qui m’ont vu jouer et qui sont proches de moi me le disent à chaque fois…Je m’en excuse vraiment et je promets faire en sorte de jouer mieux que ça… c’est peut-être parce que je ne suis plus autant motiver à cause de beaucoup de choses…Qui Sait ?

Quelle est votre plus grande fierté au niveau du basket ?
Ma plus Grande fierté sans aucun doute, c’est d’avoir pu redonner cette soif de jouer au Basketball à toute la jeunesse du Mono et du Couffo. Ceci a été possible évidemment grâce à ce groupe (Team JEDD) qui a cru au Projet de Relance du Basketball dans les départements du Mono et du Couffo. Sans oublier le soutien de tous les vrais acteurs du basketball Béninois. Je ne pourrai citer les noms mais je suis sûr qu’ils sont fiers du travail que nous avons abattu et de ce que nous sommes en train de planifier pour la suite. Permettez- moi quand même de citer mon cher Président de l’Aspac Jean Paul Nicoué, le Président de la Fédération Béninoise de Basketball Dr. Ismahil Onifadé, l’Ong Hope by Sport à travers le Président Alex Paraiso, la Présidente de Galaxy-Jeunesse à travers notre Chère Maman Paulette Migan et autres.

Qui est votre joueur NBA préféré ?
Mon basketteur préféré, c’est Lebron James

Pour être un bon athlète, il faut une bonne hygiène de vie. Quelle est votre habitude alimentaire ?
Pour mon habitude alimentaire, j’essaye de manger sain ; pas trop gras, pas trop sucré, pas trop salé… Je mange beaucoup de légumes et de fruits…sans oublier de beaucoup m’hydrater

Quel autre sport aimez-vous pratiquer en dehors du basket ?
En dehors du basket, j’aime jouer au football mais seulement à l’occasion

Quelles actions menez-vous en direction de la jeune génération ?
Les actions que je mène en direction de la jeunesse… je préfère vous inviter à aller voir vous-même en cliquant juste sur le lien de ma page Facebook : https://www.facebook.com/Ongjedd/
Propos recueillis par Patrice SOKEGBE





Dans la même rubrique